Télérama
5 octobre 2005

Plic Ploc Cirque Plume

Daniel Conrod

Plic Ploc Cirque Plume | Télérama (presse_plicploc) {JPEG}

C’est pas pour critiquer, mais il y en a qui ne "s’emmerdent" pas dans l’existence : ils rigolent, s’amusent, rêvassent, prennent du bon temps sans se cacher, comme si chaque jour était Noël. Pendant ce temps-là, du haut en bas de l’échelle sociale, tout le monde ou presque traîne la patte, tire le diable par la queue, se fait du mauvais sang. Et eux, ceux qui ne pensent qu’à rigoler dans la vie, ils s’en foutent pas mal de la queue du diable. Prenez rien que les Plume, par exemple, oui, le fameux Cirque Plume, connu dans le monde entier, même en Amérique ! Eh bien, faut voir de ses propres yeux leur dernier spectacle pour le croire. Rien que le titre, Plic Ploc ! C’est tout, Plic Ploc, débrouillez-vous avec ça, Plic Ploc, comme une goutte d’eau qui tombe dans une casserole. Non mais des fois, est-ce qu’on a déjà fait du spectacle avec une fuite d’eau et des bassines ? Plic Ploc ! Mais ce n’est pas tout, dans leur prétendu spectacle de "nouveau cirque", il y a une partie de pêche à l’acrobate, des cors de chasse qui se battent comme des chiffonniers, une prairie de métronomes déguisés en fleurs, une colonie de parapluies qui se prennent pour des fauves. Et des femmes qui se font passer pour des clowns. Ça va finir comment, tout ça ?