Est Républicain
8 mai 2004

Plume se mouille

Plic Ploc, le nouveau spectacle du cirque, est superbe
En avant-première à Salins les Bains (Jura) jusqu’au 16 mai.

Daniel BORDUR

Plume se mouille | L'Est Républicain (presse_plicploc) {JPEG}

SALINS-LES BAINS.
Plic Ploc, le nouveau spectacle du Cirque Plume, est enchanteur et éblouissant. La mise en scène est onirique et joyeuse. Les ombres et lumières jouent avec la transparence et l’opacité des toiles à tout faire. Les musiciens sont danseurs, les danseurs acrobates, les acrobates musiciens. Tous sont un peu clowns…
C’est du Plume, du vrai. Lyrique et drôle, inventif et touchant.
Mais Plic Ploc est aussi différent des autres spectacles de la troupe. Plume élargit son répertoire. Invite l’humour de Barbenoire le batteur de jazz. Montre les ahurissantes contorsions de Sylvaine Charrier. Révèle Maëlle Boijoux qui monte au tuyau d’arrosage comme d’autres à la corde… Plume ose inonder le plateau grâce à une très complexe mécanique de tuyaux et de robinets. Entre deux ballets de serpillières, des jets d’eau surgissent, inattendus ou prévisibles, insoupçonnables percussionnistes sur gamelles…
Les clowns d’antan se donnaient des baffes, ceux de Plume s’aspergent, jonglent avec les geysers, ouvrent des vannes en fermant des écoutilles, apprennent à connaître ce fluide mouillé, l’apprivoisent, le domptent, l’escaladent. Les bottes et les parapluies prennent vie, les palmes et les cirés défilent.
L’imprégnation musicale est totale, vigoureuse ou discrète, en osmose avec les éléments. Mais attention, "ce n’est pas parce qu’il pleut qu’il va pleuvoir", scande la chanson de Plic Ploc ! Nougaro, pour qui la pluie fait des claquettes, aurait aimé. Les mille privilégiés de la première avant-première, jeudi à Salins, étaient ravis.