algourdin jean-luc
05/06/2005 00:13

mai ou juin 2004,la rochelle
hier,cher plume,j’ai assisté à ton spectacle...transporté,allumé,une petite douche de bonheur,plic ploc.
en guise de remerciement je t’ai offert mon disque,une part de "ma" musique,il m’en restait un dans mon sac...pas d’arrière pensée pensai-je en te l’offrant mais aujourd’hui,dans le petit spar de mon village,songeur devant les poivrons multicolores,mon rêve de petit garçon me pète à nouveau à la figure.

hier,j’ai cinq ans et je me faufile avec mon père,le pompier de service,entr les bâches du chapiteau."assied-toi là bonhomme et ne bouge pas".bouglione,pinder,amar...les chapiteaux et les années se succèdent et chaque fois,accompagné et fier de mon père,je passe par la "petite porte" et je plonge dans le bonheur.

qu’est que tu veux faire plus tard ?
artiste de cirque,musicien,chanteur !...en attendant de devenir un homme,je fais voler les quilles en plastique et le trapèze de la balançoire,la tête en bas,les mains creusant des sillons dans le sable...et pour épater les tontons je met une chaise sur mon front.
plus de bac à sable,plus de trapèze,le bac tout court et les cours de piano...on passe des heures avec mon frangin à faire voler les balles et les massues,tout l’hiver,sous le rèverbère ;passing à 7,on commence à toucher notre bille !...
puis atterrissage,la course aux diplômes,se faire une place ;"musicien intervenant en milieu scolaire"...ça sonne pas terrible alors 1er prix de tuba au conservatoire supérieur de paris,ah !
ça sonne mieux ! et puis désenchantement, les chefs d’orchestre,une pépinière de tyrans au milieu de musiciens qui viennent pointer...la musique est pourtant si belle.

je claque la porte et m’en vais faire le tour de france avec mon pote jean-christophe:on tape sur des tuyaus et des gamelles,on fait voler les cymbales et tourner les roue de sable ;les petits s’émerveillent dans les crèches et les maternelles...et ma petite gabrielle arrive,me voilà papa,je pose mes valises.
le chef de choeur reprend du service et entend battre le sien chaque fois qu’il croise un chapiteau sur les places de village.je "jongle" avec les instruments de musique,les balles et les massues prennent la poussière...
...et passent les cirques modernes.archaos, baroque, plume, soleil....je jubile et j’ai le blues.
la voix du petit garçon frappe à la porte de mon chapiteau.
"eh,oh ! on s’réveille là d’dans ! "
le petit garçon : " vas-y, écris , fais quelque-chose, réalise ton rêve, bouge toi l’cul peureux , ose et meurs sans regret !! "
l’homme raisonnable de 38 ans : " c’est trop tard , mais non c’est pas trop tard , mais si c’est trop tard, mais non...t’es pas assez musclé, et l’envers du décors , le travail , le changement...n’est-ce pas une fuite...une fuite ?!!...gisèle !!!

homme presque mûr, jeune dans sa tête , curieux , inventif , mordu , touche-à-tout(pour les défauts,voir à l’usage) partagerait bien pour un moment(et avec plume,pourquoi pas) son rêve avec ceux qui le vivent.

cher plume, je pose la mienne et vive les rêves d’enfant !

jean-luc

contact:jean-luc algourdin
1,chemin des grands murs
79800 la mothe st heray
05 49 05 14 62

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.