La Voix du Nord
13 novembre 2013

Le Cirque Plume à Roubaix, un grand moment de légèreté

Le Cirque Plume à Roubaix, un grand moment de légèreté | La Voix du Nord (presse_tempus) {PDF}

C’était la première hier à Roubaix. Et ça commence par le son léger d’un piano. Puis ça s’emballe vite.
Restez assis, le Cirque Plume ne vous lâche plus, vous emmène dans son univers touche-à-tout, coloré, joyeux, musical. Pendant une heure quarante, il vous balade. Ballades de cuivres ou de cordes, de jazz ou de rock. Des rythmes sur lesquels la compagnie circassienne enchaîne ses numéros. Elle vous scotche au fauteuil du Colisée de Roubaix. On reste longtemps ébahi par la poésie de ses funambules, subjugué par la force des acrobates, étonné par la magie d’une quinzaine d’artistes rivalisant d’éclectisme.

Ce cirque pluridisciplinaire nous amuse aussi, beaucoup. Entre deux prouesses techniques, on se délecte des tours d’un clown. On sourit de cet humour bon enfant, facile certes, mais jamais vulgaire. C’est la force de ce spectacle - dont on peut perdre parfois le fil de l’histoire - d’en donner pour tous. Pour ces enfants qui se tordent de rire à chaque passage clownesque. Pour leurs parents qui rêvent avec eux. Cette compagnie ne laisse rien au hasard et sûrement pas le spectacle de son trentième anniversaire.
Parce que la compagnie, pionnière du genre, fête bien ses 30 ans avec " Tempus Fugit ? ". Et on sort du théâtre en pensant qu’à cet âge, ce cirque reste léger comme une plume.

Charles-Olivier BOURGEOT