Le Télégramme
27 juin 2016

Cirque Plume. Merveilleuse parenthèse enchantée

Cirque Plume. Merveilleuse parenthèse enchantée | Le Télégramme (presse_tempus) {JPEG}


Il est des moments qui offrent une douce parenthèse. Un temps de féerie qui fait oublier tout le reste. C’est le cas du spectacle du Cirque Plume proposé en ce moment. Un autre monde, empli de poésie et de joie durant ces deux heures sous le chapiteau.

Impossible d’entendre d’autre mot que des félicitations et autres propos dithyrambiques à la sortie du spectacle. Les enfants comme les plus grands ont les yeux qui brillent de paillettes, celles-là même qui témoignent d’un moment de pur bonheur. Pas moins !

Aussi beau que léger

Le Cirque Plume, dans un subtil mélange des genres, offre un joli spectacle aussi beau que léger qui fait du bien dans ce quotidien aux nouvelles souvent peu réjouissantes. Dans cette joyeuse balade onirique, on part avec eux sur cette belle planète cirque. Ici, durant deux heures, pas une seconde de répit pour les 1.000 spectateurs de tous âges installés dans les gradins sous cet immense chapiteau jaune. Quand le rideau se lève, la troupe entraîne le public, en musique live, entre acrobaties impressionnantes, sketches poétiques et des saynètes d’un clown aussi drôle qu’émouvant, avec son soleil rouge ou son ballon blanc, sans oublier son sacré numéro de chapeau melon ! Chaque artiste qui entre en scène dans une chorégraphie parfaitement huilée est un virtuose qui, jamais, ne laisse jeunes et moins jeunes sans émotion. Chacun d’eux vient avec ses multiples talents titiller subtilement cette petite fibre magique qui émeut le spectateur. Savoureux. Pour fêter ses 30 ans, son spectacle intitulé « Tempus fugit ? Une ballade sur le chemin perdu » promène en effet les spectateurs sur le chemin de la joie et du sourire. Comme le dit le maestro de la troupe Pierre Kudlak : « si vous avez aimé le spectacle, emmenez vos amis, si vous n’avez pas aimé, emmenez vos ennemis ! »
Quoi qu’il en soit, courez-y !

Valérie Lemoigne